Ouverture Aubigny Motors

Article publié le 31 Janvier 2017

« Aubigny Motors va investir le local de l’ancien centre de tri du courrier »

Pascal Acher refait l’ancien local du centre de distribution du courrier de la Poste pour y installer prochainement son magasin et son atelier, Aubigny Motors.? © Photo Sabrina vernade

L’enseigne de vente et de réparation de deux-roues et de quads Aubigny Motors quittera, mi-février, l’atelier de la Chapelotte où elle était installée depuis un an, pour ouvrir son magasin à Aubigny-sur-Nère.

C’est une toute nouvelle activité qui s’installe dans le centre-ville albinien en février. Un concessionnaire de deux-roues, qui assure aussi la réparation des vélos, scooters et même des quads, va investir l’ancien centre de distribution du courrier de la Poste, avenue du Général-de-Gaulle.

« Je me suis installé à la Chapelotte, dans un atelier qu’on m’avait prêté,  mais c’était provisoire »

Un local de 150 mètres carrés que le patron de l’entreprise, Pascal Acher, recherchait déjà depuis un an. « Quand j’ai quitté Palaiseau (Essonne, NDLR) », où il avait créé son entreprise en 1995, « je me suis installé à la Chapelotte, dans un atelier qu’on m’avait prêté. Mais c’était provisoire. J’ai toujours voulu m’installer à Aubigny », d’où d’ailleurs le nom choisi pour son entreprise, dès son arrivée dans le Cher : Aubigny Motors. « C’est la ville la plus importante dans le coin, remarque-t-il, il n’y a pas trop de concurrence dans les environs. Il y en a un peu quand même, mais il en faut toujours. »

Un bon emplacement

Pascal Acher est finalement resté un an à la Chapelotte, parce qu’il a eu du mal à trouver un local suffisamment grand pour son activité. « J’ai eu plusieurs pistes, et ça ne s’est pas fait. J’avais trouvé un local route de Bourges par exemple, mais il y avait beaucoup trop de travaux. » Son choix s’est donc porté sur l’ancien local de la Poste. « Il y a un peu de travaux aussi : il y a une vitrine à faire, le chauffage à installer et des aménagements à prévoir. » Alors il n’a pas tardé. Ce chantier, il l’a déjà lancé il y a un mois. « Je fais une bonne partie des travaux moi-même, précise-t-il. Il n’y a que la vitrine et l’électricité que je fais faire par des professionnels. »

La vitrine donnera justement sur l’avenue du Général-de-Gaulle, artère de la D940, l’axe qui traverse la commune. « C’est un bon emplacement ici je pense. » Et la partie arrière du local, qui donne sur une petite allée privée, servira d’atelier de réparations. « C’est assez pratique avec la double porte pour entrer des engins assez gros. » Il dispose également d’un grenier, « où je pourrai stocker des pièces. »

« Je devrais ouvrir à Aubigny au cours de la deuxième quinzaine de février »

En attendant, il avance son chantier tout en poursuivant son activité à la Chapelotte. Pas simple. Mais, si tout va bien, « je devrais m’installer à Aubigny-sur-Nère au cours de la deuxième quinzaine de février », prévoit-il.

Sabrina Vernade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.